Agenda

«   Janvier 2018   »
lumamijuvisdo
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
    

suite...

Philosophie de vie

Imprimer PDF
Marie-Rose Idées de base, enseignées dans les formations par Marie-RosePendant de très nombreuses années, j’avais cru que certains avaient de la chance et d’autres pas. Je croyais aussi que la vie était injuste et si dure avec certains.
Puis, un jour, j’ai lu cette phrase: “Tout ce que tu as dans ta vie se trouve là parce que tu l’as attiré”.
J’étais, bien sûr, très étonnée et choquée car ma vie n’avait pas été très agréable dans certains aspects (maladies, vie relationnelle très difficile). Il me semblait impossible d’avoir moi-même attiré toutes ces situations négatives car, évidemment, je me croyais positive comme la plupart des gens. Mais, en fait, je n’étais pas positive, j’étais optimiste. Et j’étais pleine de croyances négatives sur tout.

Les croyances sont toutes les pensées, les idées, les principes que l’éducation et la société nous inculquent et qui deviennent un schéma de fonctionnement, une base de création dans la vie. Et nous avons tous reçu des programmes négatifs car notre société est très négative, et bien sûr, puisque tout le monde fonctionne selon les mêmes valeurs, les mêmes règles, plus personne ne voit cette négativité. Cela fait partie de la “normale”.
Et ta vie se passe en fonction de tous ces programmes, de toutes ces croyances que tu as laissé entrer en toi depuis tout petit.
Les petites filles font ceci et ne font pas cela, elles disent ceci et pas cela. Les petits garçons font ceci et pas cela, ils disent ceci et pas cela..... la vie est comme ceci, les gens sont comme cela et le travail est comme cela.... et ainsi pour tout dans la vie.
Et chacun fonde les bases de sa vie en fonction de ce qu’il a reçu comme informations.
Bien sûr, il y a aussi ce que tu sais consciemment de toi: les croyances que tu sais être là, en toi, mais il y a également une partie encore plus grande de toutes les croyances qui sont dans ton inconscient. Ce sont les croyances que tu as accumulées, que tu as laissé entrer en toi et dont tu ne te souviens même pas. Mais elles sont là, tu en es imprégné sans le savoir et tu peux les découvrir à travers tes expériences. Ta vie te le montrera.
Les croyances et les pensées, que tu as, sont comme des vibrations subtiles que tu répands autour de toi, à l’image d’une pierre jetée dans un étang qui répand des cercles de plus en plus larges autour d’elle.
Comme par exemple, si tu as peur des chiens, tu répands cette vibration, et même si tu te trouves au milieu de plusieurs personnes, c’est directement vers toi qu’un chien se dirigera et viendra aboyer. Tu attires cette situation en fonction de ce que tu as en toi, dans ton subconscient, même si tu n’y pensais pas spécialement à ce moment-là. Et c’est ainsi pour tout ce qui se passe dans ta vie à tous les niveaux et dans tous ses aspects.
Toutes les situations que tu vis sont le miroir de tes croyances, de tes pensées et des vibrations que tu répands, que tu en sois conscient ou pas.

Dans cette période, j’apprenais à découvrir le pouvoir créateur des pensées et des paroles car, bien sûr, j’avais appris que dans la vie, chacun récoltait ce qu’il avait semé mais, en fait, pour moi, à l’époque, je pensais que cela s’appliquait surtout et seulement aux actes.
Il est vrai que je ne croyais pas que les pensées pouvaient avoir un effet dans la vie car personne à l’extérieur ne pouvait les percevoir. Les paroles, elles, s’envolaient, disait-on, et seuls les écrits comptaient et paraissaient importants dans notre société occidentale si intellectuelle et tellement sûre de détenir la vérité, de mieux savoir que d’autres cultures.
Dans certaines sociétés plus primitives, par contre, la parole est toujours très importante et respectée. Ce sont des cultures qui utilisent le pouvoir des pensées, des rêves et d’autres dimensions de nous-mêmes jugées inexistantes par la communauté scientifique qui ne croit qu’au concret, au prouvable, au palpable du monde physique.
Les Amérindiens vivent en harmonie avec la nature et parlent aux arbres et aux animaux. Ils aiment et respectent leur environnement. En retour, la Terre les nourrit et ils sont heureux. Ils ne vivent pas le manque.
Les aborigènes d’Australie, qui vivent toujours dans le désert, utilisent encore leurs capacités de télépathie et nécessitent moins la parole. Ils communiquent autrement. Et bien d’autres capacités sont utilisées par eux. Ils vivent l’abondance car tous les jours l’Univers et la Terre pourvoient à leurs besoins et envies. Cela est très difficile à croire pour un esprit scientifique et intellectuel qui se croit supérieur et évolué.
Qui sont vraiment les Etres les plus évolués sur Terre?
Ceux qui vivent en harmonie avec la Nature et qualifient la Terre de mère, en prenant soin en l’aimant et la respectant? et qui sont aussi reliés aux énergies cosmiques, au ciel qu’ils qualifient de père?
Ou bien ceux qui savent mieux que tous les autres, se croient plus puissants et supérieurs et ne tiennent pas compte de l’Univers, ignorants des interactions entre la Nature et l’homme? Ceux-là veulent tout faire par la force et dompter les éléments. Ils ne respectent rien souvent et saccagent souvent la Terre.

J’acceptais donc d’apprendre à vivre selon d’autres croyances car si il y avait les lois terrestres, il y avait aussi des lois cosmiques, des lois universelles qui m’apparaissaient plus justes car elles étaient les mêmes pour tous, absolument tous (pas de privilège ou de favoritisme et pas d’échappatoire) et je choisissais de voir comment serait ma vie en utilisant d’autres critères que ceux avec lesquels j’avais grandi et vécu jusque là.
Je commençais à changer de fonctionnement pour avoir un autre résultat dans ma vie. C’était comme changer de bulle.
J’apprenais à voir la vie et les évènements d’un autre point de vue, avec un autre regard, une autre perception. Je commençais à changer mes comportements, à devenir positive et, là, je pouvais voir combien j’avais été négative auparavant sans m’en rendre compte et combien je m’attendais toujours au pire et, évidemment, il arrivait. J’étais effarée de voir, d’ailleurs, à quel point j’avais été négative et, quelquefois même, violente à travers mes pensées, mes paroles (les expressions que j’utilisais) et certains actes!!! J’avais donc bien activement participé à tout ce qui s’était passé dans ma vie, de façon inconsciente, certes, mais si créatrice.
Il n’y avait pas de place pour le hasard. C’était une question de programmation, une loi de cause à effet, d’action-réaction, tout simplement.
Tout ce que j’envoyais en pensée, en parole ou en action allait me revenir comme un boomerang. A moi donc de choisir la qualité d’expériences que je voulais vivre. J’étais donc responsable, maître de tout ce qui se passait dans ma vie à 100%.
Génial!

Enfin, je savais que je pouvais faire quelque chose. Je n’étais plus obligée de subir. Je devenais libre. Quel cadeau!
Je décidais donc d’inverser le processus et de voir toujours les aspects positifs en toutes circonstances et de m’attendre au meilleur. Je décidais de repousser les limites dans lesquelles j’avais été confinée, enfermée, piégée. Je changeais les programmes en moi. Evidemment, cela impliquait de mettre l’ego de côté. J’acceptais d’apprendre à vivre autrement. C’était une grande leçon d’humilité car souvent, dans notre société évoluée et si intellectuelle, tout le monde, moi y compris, croyait savoir mieux et plus que les autres!!! Quelle illusion!

En mettant toute mon attention dans le positif, le négatif disparaissait tout seul sans avoir à rechercher tous les anciens programmes négatifs. Ils devenaient évidents en étant éliminés et je me voyais progresser à grands pas. Ma vie s’améliorait dans tous ses aspects.
Je n’avais pas besoin d’analyser, d’expliquer, de rechercher les causes, de décortiquer, de retourner dans le passé comme cela se fait dans de nombreuses démarches intellectuelles et mentales, si longues, si compliquées, si difficiles. Tu veux comprendre avec ta tête mais tu ne changes pas de vibrations. Tu tournes en rond et te maintiens dans le passé ou bien tu revis des émotions négatives qui t’empêchent de passer à autre chose.
Je voyais qu’en changeant ma manière d’être et en mettant toute mon attention dans le positif, j’attirais de plus en plus de situations positives et je créais ainsi des expériences plus harmonieuses. C’était tellement simple! La méditation et la guérison (c’est-à-dire le rééquilibrage énergétique) me faisaient changer de vibrations.
Je le dis souvent depuis: “rapide, simple, efficace”!! C’est devenu comme une devise.
Et cela fonctionne pour tous et pour tout.
A chacun de décider de ce qu’il veut dans la vie. Bien sûr, cela implique de changer et pour certains, c’est cela le plus difficile. Ils voudraient bien que des changements se passent dans leurs vies mais ils ne veulent surtout pas se remettre en question. Ils blâment donc les circonstances ou les autres et pensent que la vie n’est pas facile. C’est un comportement de victime qui subit.
En acceptant la responsabilité de sa vie, en s’ouvrant à l’idée que tout ce qui se passe dans le corps ou dans la vie n’est pas le fait du “hasard”, d’un “accident”, d’une “coïncidence” ou de la “fatalité”, alors un Etre peut arrêter les comportements de victime et changer tout ce qui ne lui convient pas.
Quelle merveille!
Quelle liberté!
C’est cela créer sa réalité.

Au lieu de croire que, dans la vie, on ne pouvait pas tout avoir, je décidais donc de croire que tout était possible et que, à chaque instant, j’aurai toujours tout ce qui m’était nécessaire et tout ce que je voulais. Je décidais aussi d’accepter la facilité et de ne plus croire que tout devait être difficile, compliqué. Je pensais mériter mieux maintenant.
Bien sûr, ensuite, il s’agissait d’appliquer au quotidien ces principes simples et positifs dans tous les aspects de ma vie.
Cela demandait un grand travail quotidien, une grande écoute et une attention de tous les instants.
J’apprenais à vivre plus consciemment ma vie et changeais mes valeurs. Je changeais ma manière de penser, de parler et d’agir.
La méditation devenait une nouvelle habitude de vie.
La guérison me permettait, en rééquilibrant mon système énergétique, d’éliminer plus profondément tous les blocages et renforçait chacune de mes décisions. De plus, cela m’ouvrait à l’aide de quelqu’un d’autre, au partage, alors que pendant tant d’années, j’avais voulu tout faire toute seule pensant que demander de l’aide signifiait ne pas être capable. Quelle erreur!!
Je devenais donc plus attentive à chacune de mes pensées, chacune de mes paroles et chacun de mes actes et, là, je devenais plus consciente de ce véritable conditionnement négatif dans lequel j’avais été auparavant et jusqu’à ce moment-là, sans m’en rendre compte. Je mesurais, avec effarement, l’ampleur de cette programmation négative inconsciente et générale.
Et je changeais donc rapidement.
Certains changements se faisaient plus facilement et plus rapidement que d’autres mais, avant tout, j’avais décidé que je ne voulais plus vivre comme auparavant, plus jamais!! Je ne voulais plus souffrir ni dans mon corps, ni dans les différentes situations de ma vie. Cette décision m’aidait à avancer, à progresser et à me remettre en question moment après moment.
Evidemment, les effets positifs se manifestaient rapidement et m’encourageaient à poursuivre cette nouvelle manière de vivre.
Bien sûr, des personnes bien intentionnées (mais très négatives et sceptiques) voulaient me dissuader de changer en me disant que je ne savais même pas si cela allait durer!!!! Apparemment, cela leur apparaissait trop beau pour être vrai!
Mais, pour moi, déjà, j’avais la preuve dans mon corps physique: je ne souffrais plus et cela était déjà un cadeau merveilleux de ne pas souffrir pendant une journée! Et si cela durait plus: peut-être une semaine! Et si cela durait un mois ou bien un an!! Pour moi, bien sûr, cela valait bien de continuer à progresser dans cette voie différente.
Certaines personnes ne peuvent savoir déjà le soulagement et le bonheur que cela représente de ne pas souffrir pendant une seule journée et même déjà pendant une heure. Et je préférais penser que ce mieux-être n’allait pas s’arrêter. J’en avais assez d’entendre parler seulement des possibilités négatives et de toutes ces programmations manipulatrices sur un futur sans espoir d’amélioration de la part des médecins, des bien-pensants et de tout un environnement. Le pire, toujours le pire !!!! Le meilleur semblait utopique et si irréalisable!!!
En fait, ma santé et ma vie n’ont jamais cessé de s’améliorer depuis ce moment-là et cela fait vingt-deux ans à présent et cela continue toujours.
Evidemment, je n’ai pas fait tous les changements en une seule fois mais, tous les jours, je m’appliquais à changer. Je me voyais et je m’écoutais. Et je continue d’ailleurs car la vie même est changement perpétuel et progression et je sais que, tant que je suis sur Terre, c’est pour apprendre et je peux toujours m’améliorer.
A chaque moment, ma vie me montrait où j’en étais de mes croyances et je pouvais progresser en changeant au fur et à mesure tous ces vieux schémas négatifs. Je mettais en application, en pratique tout ce que j’apprenais.
Cela n’était donc plus seulement une belle théorie, de belles idées ou seulement une vue de l’esprit, c’était une philosophie de vie à expérimenter à chaque moment et dans tous les aspects de la vie.
C’était comme réapprendre à vivre.
C’était refaire les premiers pas avec de nouvelles bases et des croyances différentes comme un enfant qui démarre dans la vie.
Ta vie (c’est-à-dire les personnes, les comportements et les évènements que tu as autour de toi) est un miroir de tout ce que tu as à l’intérieur de toi.
Ta vie reflète toutes tes croyances.

Change afin de répandre ces énergies et créer ainsi un quotidien plus harmonieux, plus facile et plus prospère, pour toi, pour tous ceux qui t’entourent et, plus largement, pour l’humanité toute entière.
Sur Terre, tout le monde semble vouloir plus de bonheur, de santé, de richesse et de prospérité pour tous. Or, les habitudes de vie et les croyances négatives tellement répandues empêchent de créer cet état. A chacun donc de se remettre en question pour créer un monde meilleur et d’arrêter de croire au malheur, à la pauvreté, à la souffrance, à la maladie, au sacrifice comme étant inévitables et le lot de la vie.
A chacun d’accepter d’être heureux, d’accepter le bonheur et l’abondance.
A un moment, j’ai donc accepté d’être heureuse tous les jours et ce, jusqu’à la fin de ma vie.
Et je suis persuadée que c’est ainsi que nous pourrons faire changer le monde. Plus il y aura de gens positifs qui répandront des vibrations positives et plus cela se répandra sur Terre comme un effet boule de neige. Chaque personne, en effet, nourrit la conscience planétaire de ses vibrations, et, donc, en changeant, c’est la conscience collective qui change aussi.
Participons ainsi tous à répandre d’autres valeurs plus positives et plus harmonieuses pour tous.

ENSEMBLE, CREONS UN MONDE D’HARMONIE
ENSEMBLE, REALISONS NOS REVES


Marie-Rose PIPPOLINI